Jean-Marie Ernecq: Le conseil de développement a enrichi mon regard sur les choses, les institutions et les gens...

Jean-Marie Ernecq: Le conseil de développement a enrichi mon regard sur les choses, les institutions et les gens...


Jean-Marie Ernecq est entré au Conseil de développement en 2010, après une brillante carrière, notamment au service de la Région Nord-Pas de Calais dont il fut le Directeur Général de 1996 à 2006.

Au cours de ces années passées au Conseil de développement, il a notamment participé aux groupes de travail sur la recherche et l’innovation, la démocratie participative, le vivre ensemble, l’eau, le temps de la ville, l’habiter… Toujours très actif, il est aujourd’hui l’un des 40 représentants du versant français auprès du Forum de l’Eurométropole (l’assemblée de démocratie participative de l’Eurométropole Lille- Kortrijk- Tournai). Il en est membre du bureau et participe avec beaucoup de conviction aux travaux sur « l’espace bleu » de l’Eurométropole.

 

« Le Conseil de Développement a beaucoup changé et enrichi mon regard sur les choses, sur les institutions et sur les gens qui sont alors devenus des citoyens et des usagers. J’ai appris l’humilité nécessaire du technicien, la richesse de l’expertise d’usage, j’ai côtoyé un réseau riche et solidaire, multiforme d’hommes et de femmes.

Après 40 ans d’engagement professionnel en collectivités au service du public, j’ai eu cette formidable chance d’écouter, d’apprendre, de partager le regard, l’expérience et l’expertise des autres, sans hiérarchie, ni jugement, ni contrainte autre que le respect pour chacun. Beaucoup sont devenus de nouveaux amis.

Pendant 8 ans j'ai travaillé sur la thématique de la coopération territoriale avec les CDD voisins et le transfrontalier : J'y ai rencontré des situations très différentes et partout des gens dédiés à leurs concitoyens, intéressants et intéressés par l'échange, le dialogue et le travail en commun ; j'y ai mesuré la tentation de nos partenaires de se méfier encore de la métropole lilloise, et pourtant le besoin de penser ensemble aux grands enjeux de la métropolisation, de la mobilité, du changement climatique...

L'implication dans l'Eurométropole et son forum reste essentielle pour moi comme elle devrait l’être pour plus de 2 millions d'individus et leurs institutions territoriales. Elle se poursuit dans la difficulté, pour trois versants aux calendriers, cultures, attentes et pratiques bien différents.

Les souvenirs les plus forts restent attachés à la participation et aux contributions dans des groupes de travail.

J'y ai apprécié le travail et l’engagement des trois Président.e.s (successifs) du Conseil sans oublier tout particulièrement celles qui nous accompagnent dans "nos" travaux : cheffes, chargées de mission, assistantes, graphiste, documentaliste… de l’Agence de Développement  et d'Urbanisme de Lille Métropole et du Conseil de Développement qui ont organisé le travail, apporté la matière, l'ont souvent structurée, nous ont enrichi et permis de partager ensuite ce travail sous forme de rapports, avis ou contributions. »

Parole à