Pas de réouverture de la Frontière franco-belge avant le 8 juin

Pas de réouverture de la Frontière franco-belge avant le 8 juin


Le porte-parole du ministère de l' Intérieur belge, a déclaré que les Français ne pourront pas se rendre sur la côte belge ou ailleurs pour faire leurs courses avant le 8 juin. La Belgique a lancé le 18 mai la phase2 de son déconfinement avec une reprise très partielle de l'école, mais aucun assouplissement des restrictions de passage ne s'annonce.
Le long de nos 330km de frontières nordistes, la frontière reste fermée avec des contrôles policiers et, parfois, des routes fermées par des blocs de béton.
La frontière est close sauf pour les travailleurs transfrontaliers, les enfants de parents séparés, les élèves scolarisés dans des instituts spécialisés, les proches de personnes âgées résidant dans les maisons de repos. Tous doivent être munis d'attestations de déplacement international, de l'employeur ou de l'institution concernée.

Aucun assouplissement n'est à prévoir d'ici au 8 juin (voire le 15 selon la France). La Belgique prépare en bilatéral ce délicat dossier. « Nous visons une solution globale pour nos cinq voisins (France, Pays-Bas, Allemagne, Luxembourg et le Royaume-Uni). Nous ne souhaitons pas d'exception. Car une fois la décision prise et la frontière ouverte, il sera très difficile de revenir en arrière. C'est un défi pour tous les pays », a estimé le porte parole du Ministère belge de l'intérieur.

De son côté, la Commission européenne a présenté le 13 mai « des orientations pour une levée progressive, coordonnée et prochaine des frontières intérieures » de l'UE.
Derrière tout cela, la défense de l'industrie du tourisme (10% du PIB de l'Union) constitue une priorité pour cet été. Après la phase 0 (la fermeture), on prévoit une phase 1 avec un relâchement graduel des restrictions de voyages entre les régions, pas forcément limitrophes, qui présenteront des situations épidémiques comparables et satisfaisantes. Enfin, une phase 2 autoriserait le retour à la libre-circulation des personnes, tout en maintenant des mesures de santé publique.

Du côté de l'eurométropole