Guillemette Lescure : Une expérience humaine et enrichissante au travers de la démarche "cartes sensibles de l'Habiter"

Guillemette Lescure : Une expérience humaine et enrichissante au travers de la démarche "cartes sensibles de l'Habiter"


Une approche sensible de l’habiter...

Vice-présidente du Conseil de développement, Guillemette Lescure a plusieurs cordes à son arc: l'habitat, la démocratie participative et le chant...

Elle a piloté plusieurs groupes de travail: "démocratie participative à tous les étages", "citoyens faut qu'on s'en MEL et plus récemment les travaux menés dans le cadre du Programme Local de l'Habitat avec l'expérimentation des "cartes sensibles"

 

"Dans le cadre d’une saisine de la MEL sur le PLH, notre groupe de travail a décidé de réaliser une approche sensible de l’habiter. Pourquoi l'habiter ? Parce qu'il faut considérer le logement comme un système en interaction avec son environnement, porteur d'impacts déterminants dans la vie du citoyen (facilité de déplacement, des actes de la vie quotidienne, de l’accès aux espaces de détente et de loisir…)

C'est dans cette optique que le groupe du Conseil de Développement a réalisé les cartes sensibles de l'habiter. Nous avons travaillé à produire une contribution au PLH de la MEL sous l'angle du citoyen à la recherche des dynamiques de désirables de l'habiter vecteurs d'attractivité, de cohésion et de bien-vivre ensemble.

Ce travail en groupe a été extrêmement enrichissant car nous ne savions pas au départ ce que la carte donnerait. Au fur et à mesure des séances de travail (une dizaine en tout) nous avons recueilli les constats et les propositions et nous nous sommes appliqués à les positionner sur une carte tout en gardant en tête l’objectif de structurer les choses pour porter un message audible. Quand nous avons commencé à avoir des éléments intéressants nous avons fait travailler l’ensemble des membres du Conseil de Développement en plénière afin qu’ils complètent, confortent ou contredisent les éléments fixés sur la carte. Nous avons été accompagnés par les Saprophytes dans ce travail ce qui nous a permis d’arriver à un résultat d’une grande qualité graphique et porteur de trois messages forts :

• Rééquilibrer le territoire

• Massifier les interventions sur le parc existant

• Améliorer la qualité de l'habitat

Mais aussi de principes qui doivent guider l’action

  • Décloisonner : l’habiter induit une réflexion commune sur l’habitat, le transport, le cadre de vie, la mixité sociale, les transports et les équipements
  •  Faire participer ensemble les élus, les techniciens et les habitants à la construction de projets d’habiter pour un Programme pour Mieux Habiter la Métropole.

En résumé une expérience humaine et intellectuelle extrêmement enrichissante grâce à la participation de tous les membres du groupe de travail et de l’ensemble des membres du Conseil de Développement que je remercie !"

Parole à