La MEL modernise ses deux centres de tri pour trier l'ensemble des plastiques

La MEL modernise ses deux centres de tri pour trier l'ensemble des plastiques


La loi impose l’extension des consignes de tri à plus de déchets plastiques : barquettes, films plastiques ou encore les pots de yaourt. En application de cette ambition, les élus du Conseil métropolitain ont acté la modernisation du centre de tri d’Halluin pour un budget prévisionnel de 40 millions d’euros au Conseil métropolitain du 22 février 2022.

L’aménagement de ces équipements s’inscrit dans la volonté de faire de la Métropole Européenne de Lille un acteur du monde de demain, résolument tourné vers une économie circulaire et une gestion exemplaire de nos déchets.

Cette nouvelle étape s’inscrit en application de la loi anti-gaspillage pour une économie circulaire, dite AGEC, visant à trier tous les plastiques séparément à l’horizon 2022. Les centres de tri de la MEL doivent pouvoir séparer de nouvelles résines plastiques et permettre d’étendre le geste de tri des métropolitaines et métropolitains aux pots de yaourts, aux films et aux barquettes.

Les travaux du centre d’Halluin se feront entre 2024 et 2025, après ceux du centre de Lille-Loos programmés cette année et en 2023 pour environ 20 M€. Le centre d’Halluin sera reconstruit à neuf avec un nouveau process de tri au service de l’environnement. L

Les chantiers des deux centres se feront successivement afin que le tri puisse continuer à se faire sur le territoire. La MEL gardera la capacité de traiter ces déchets recyclables tout en modernisant considérablement ses outils. Le site en travaux servira de centre de transferts pour éviter d’accroître le nombre de camions sur les routes.

Evènements