Fabienne Deridder: je pense à tous les autres qui ont bien moins de chance que moi…

Fabienne Deridder: je pense à tous les autres qui ont bien moins de chance que moi…


Fabienne Deridder a rejoint le Conseil de développement il y a maintenant 8 ans, elle s'est particulièrement investie dans les groupes de travail sur le vivre ensemble, la jeunesse  et le temps de la ville.

 

C’est mon 2ème mandat au conseil de développement, j’ai participé à différents ateliers avec le souci d’apporter un regard sur la jeunesse : ses réalités, ses préoccupations, ses besoins en m’appuyant sur mon expérience professionnelle.

En ce mois d’avril, c’est mon premier printemps en retraite…j’avais plein de projets entre autre partir en camping car… c’est un peu raté pour l’instant ! Je vis cette période seule dans ma maison, mon compagnon étant bloqué à Montpellier.

Ce confinement est un temps qui me permet de faire plein de choses chez moi, de découvrir des lectures, des cours sur le développement personnel, (je vous recommande sur internet ENTRAIDE.TV), prendre du temps pour mon intérieur et mon jardin… décider de mes propres contraintes ! Etre seule et être avec tant de personnes à la fois ! Mails, téléphone, watsap…! La famille et les amis ont une place de choix.

C’est une période où je pense aux autres à ceux que je n’ai pas vu depuis longtemps… Et je pense à tous les autres qui ont bien moins de chance que moi… Cela met en exergue tant d’inégalités : le logement, être confiné en appartement ou en maison ne se vit pas de la même façon. Avoir accès aux moyens de communication permet de garder le contact comment font les autres ? Pour les enfants être entourés de personnes bienveillantes capables d’accompagner aux activités scolaires et les autres… S’inventer, créer des activités ou se laisser porter par les évènements… Tant de faits qui creusent les inégalités…

Et il y a aussi les belles choses : la solidarité s’organise, la gratitude aux personnes qui sont en première ligne, les initiatives sont légion : concerts aux fenêtres, jeux aux balcons, courses pour les voisins, ateliers de couture bénévoles etc… C’est ça que j’ai envie de retenir car cela permet d’aller de l’avant, c’est ça le vivre ensemble !

Petite phrase que j’ai notée : Le nouveau monde qui va s’ouvrir à nous commence par les nouveautés que moi je vais mettre en place !

Bon confinement à tous en attendant de vous retrouver.

Parole à