Fabienne de Ridder: j’ai vraiment l’impression d’avoir pu jouer mon rôle de citoyen !

Fabienne de Ridder: j’ai vraiment l’impression d’avoir pu jouer mon rôle de citoyen !


Fabienne de Ridder a participé à plusieurs ateliers durant ses années de participation au Conseil de développement, assidue également aux plénières, elle a ainsi pu nouer de solides relations. Passionnée par la jeunesse de part son activité professionnelle, elle s'était notamment investie sur tous les sujets concernant les jeunes et le vivre ensemble, elle avait notamment participé aux côtés d'autres membres à l'opération "si on se MELait de l'été" organisée par le bureau des temps de la MEL. Avant de quitter le Conseil de développement à l'automne, elle nous fait part de son expérience...

"Grâce à l’incitation d’une personne connaissant bien le conseil de développement j’ai fait la démarche de postuler et j’ai été retenue !

Je viens de terminé mon deuxième mandat ! Que le temps passe vite !

Ma démarche a été d’amener une parole sur la préoccupation des jeunes en démarche d’insertion puisque je travaillais à la Mission Locale de Roubaix jusqu’en 2019.

J’avoue que les débuts au sein du conseil ont été hésitants, des réunions plénières où je connaissais pas ou très peu de personnes et des intitulés d’actions ou groupes de travail qui ne me « parlaient » pas beaucoup ! Je me suis attelée à participer à la plus part des plénières parfois externalisées, toutes enrichissantes, moments de rencontres, d’échanges, d’animations diverses, interventions de spécialistes, en tout cas, tout, sauf monotones !

J’ai eu la chance de participer à un groupe de travail sur la jeunesse, ouf c’était mon domaine… et très vite à force de rencontrer d’autres membres cela est devenu un réel plaisir de participer et de se retrouver !

S’investir à la hauteur du temps disponible et s’appuyer sur ses champs de compétences permettent d’aller au bout de l’action et amener une expertise. Mais pas seulement car je me suis rendue compte au fil du temps que lors des plénières il nous étaient demandés de contribuer à des thèmes très divers sans aucune connaissance pointue (l’urbanisme, l’eau, la diversité etc.…) et surtout d’apporter un regard de candide.

Après ce premier groupe de travail sur la jeunesse, je me suis inscrite à un groupe qui démarrait « le vivre ensemble » là aussi au début c’était un peu abstrait mais au fil du temps, de nos échanges, de nos rencontres, l’intervention de spécialistes ce fut un réel plaisir ! Participants très sympas, animateurs au top, interviews des élus et acteurs de terrain super enrichissants et une restitution de clôture réussie. J’en garde que des bons souvenirs !

Bien entendu, j’espère que l’ensemble des travaux peuvent aider la MEL dans ses réflexions, ses choix et ses décisions mais au-delà de cela j’ai vraiment l’impression d’avoir pu jouer mon rôle de citoyen en amenant mon éclairage !

Voici quelques mots qui résument mon expérience : diversité, tolérance, échanges constructifs, persévérance, convivialité, enrichissement personnel. L’équipe d’appui technique est très aidante, disponible et à l’écoute : ceci est une grande force. Je garde un excellent souvenir de cette expérience ! " 

Parole à