Damien Prouvost: ce confinement me fait réfléchir sur mes habitudes de mobilité

Damien Prouvost: ce confinement me fait réfléchir sur mes habitudes de mobilité


Damien Prouvost habite  Quesnoy sur Deûle, travaille à Villeneuve d'Ascq.  Il est  fort sensibilisé aux questions environnementales et aux problématiques de mobilité et  Souhaite s'impliquer et participer à la vie de la cité, Il est membre du conseil de développement depuis octobre 2018 et co-animateur de l'atelier sur la mobilité qui travaille sur la saisine dur le "Plan de déplacement urbain".

 

Avec cette épidémie du Covid-19, nous vivons une période très particulière, qui bouscule fortement nos modes de vie, tant au niveau professionnel qu'au niveau familial. Au niveau professionnel, Le télétravail a été la mise en place dans mon entreprise à partir du 26 mars.  On s'y adapte progressivement. On est souple par rapport aux contraintes familiales des uns et des autres,  on voit que le travail de l'équipe avance,  que la communication fonctionne. Mais, au delà des outils de communication, nombreux, la relation directe manque  Le télétravail sur une durée courte, c'est possible mais sur une longue période, c'est plus dur.

 

A Quesnoy sur Deûle, je m'occupe du jardin et j'en profite pleinement avec ce printemps ensoleillé. Cependant,  pour les personnes vivant dans des immeubles,  avec peu d'espaces verts, le confinement  doit être plus compliqué. Cette période d'enfermement nous rappelle l'importance de végétaliser nos rues et nos quartiers.

 

Ce confinement me fait réfléchir sur mes habitudes de mobilité. En temps normal, je passe 1h30 quotidiennement pour les trajets domicile-travail. Si je travaillais régulièrement de chez moi, je pourrais mettre ce temps à profit. 

 Par ailleurs, avec la limitation des déplacements, c'est notre environnement qui s'améliore : baisse du niveau de bruit, baisse de la pollution. De même, on fait plus facilement ses courses à pied ou à vélo, dans les commerces de proximité. Espérons que cette crise du covid soit un "déclic" pour que les métropolitains laissent de temps en temps la voiture au garage.

Espérons également que dans la prochaine mandature, nos élus de la MEL seront ambitieux pour le développement des déplacements doux.

 

Parole à