Depuis le 4 mai le déconfinement a commencé sur le versant belge de l'Eurométropole

Depuis le 4 mai le déconfinement a commencé sur le versant belge de l'Eurométropole


Le déconfinement, comment ça se passe ?

 En Belgique, la phase de ‘déconfinement’ a commencé depuis le lundi 4 mai, pour l’ensemble du territoire. Il s’opérera progressivement, en plusieurs phases. En France, le déconfinement pourrait commencer le lundi 11 mai. Il sera là aussi progressif, avec une première phase qui s’étendra jusqu’au 1er juin. Les règles différeront selon les départements, en fonction de leur catégorie : rouge (circulation élevée du virus) ou verte (circulation limitée du virus). Des résultats présentés le 7 mai prochain permettront de classer l’ensemble des départements dans l’une ou l’autre des catégories.

Attention toutefois : Qui dit déconfinement ne dit pas reprise de l’activité comme auparavant. Le télétravail reste préconisé, sauf s’il est impossible, et les mesures de distanciation, le port du masque et les gestes barrière sont plus que jamais d’actualité.

De plus, le déconfinement reste national, et n’entraîne pas l’arrêt des contrôles aux frontières.

Jusqu’à nouvel ordre, il est toujours interdit de passer la frontière pour des déplacements non essentiels (listés sur les attestations françaises – des déplacements pour loisirs, pour faire des travaux dans une résidence secondaire, pour se promener … ne sont pas jugés essentiels et ne permettent donc pas de passer la frontière pour l’instant).

Les règles valables des deux côtés de la frontière Les rassemblements, évènements en tous genres ou manifestations culturelles sont annulés ou reportés. Les restaurants, bars, cafés, discothèques, cinémas, salles de spectacle, musées … sont pour l’instant fermés mais la situation pourra évoluer début juin dans les deux pays en fonction de l’état des lieux réalisé au mois de mai.

Contrairement à la France, en Belgique, aucun système d’attestation n’est mis en place. Il n’est pas nécessaire d’avoir un document écrit justifiant la raison du voyage. C’est toutefois recommandé. Toute infraction à la règle en France, que ce soit l’absence d’attestation de justification ou un déplacement non-essentiel, est sanctionné d’une amende de 135 euros avec une possible majoration à 375 euros et 1 500 euros en cas de récidive.

En Belgique, le non-respect des règles du confinement peut aussi entrainer des amendes allant jusqu’à 500€.

Depuis le mercredi 8 avril, une attestation est aussi nécessaire pour tout non-Français voulant entrer sur le territoire français, avec une liste réduite de raisons jugées essentielles . L’ensemble des attestations ne sera plus nécessaire après le 11 mai.

La question de la frontière franco-belge:

Les frontières extérieures de l’Union Européenne et l’Espace Schengen sont fermées depuis mardi 17 mars 12h. Elles le restent encore, même à l’heure du déconfinement.

La frontière entre la France et la Belgique reste ouverte mais les passages sont filtrés et les déplacements non essentiels interdits. Cela reste valable, même avec le déconfinement en cours dans les deux pays. Attention : de nombreuses routes sont fermées, notamment au sein des villes et villages, les points d’accès pour passer la frontière sont donc réduits. Privilégiez les grandes routes.

Du côté de l'eurométropole