Nouvelles dispositions pour se rendre en Belgique depuis le 18 septembre

Nouvelles dispositions pour se rendre en Belgique depuis le 18 septembre


On parle beaucoup des régions, provinces ou pays avec le code couleur vert / orange / rouge pour signaler le risque de contamination du virus.

Attention : les codes couleur de la France et de la Belgique ne sont pas similaires et correspondent à des fonctionnements différents.

En France, le code couleur est décidé par l’ARS (Agence Régionale de Santé) selon les départements et en fonction de plusieurs critères comme le taux de cas positifs ou le taux d’incidence (les cas confirmés pour 100 000 habitants). Le département du Nord est passé en zone rouge (zone de circulation active du virus) depuis le 5 septembre.

En Belgique, le code couleur est décidé par CELEVAL, une cellule d’évaluation Covid-19, et concerne les pays étrangers.

Pour les voyages vers le France, les codes couleurs varient grandement selon les départements : à partir du vendredi 18 septembre 16h, le Nord et le Pas-de-Calais sont classés comme zones rouges pour la Belgique.

 La frontière entre la France et la Belgique reste ouverte, sans contrôle à la frontière. Le classement par l’Etat belge en zone rouge du Nord et du Pas-de-Calais signifie en revanche que les déplacements sont désormais limités uniquement aux frontaliers et aux raisons essentielles : activités professionnelles, études, stages, visites à la famille, visites médicales, retour dans une résidence principale, … Au-delà de 48h sur le territoire belge, une quarantaine et un test Covid sont obligatoires.

Qu’est-ce que ça veut dire pour les frontaliers ?

Pour la première fois, le statut de frontalier est reconnu : en plus des exceptions liées aux déplacements essentiels, les personnes résidant dans les zones frontalières peuvent continuer à passer la frontière pour des déplacements quotidiens de proximité et de courte durée sans devoir effectuer de test, de quarantaine à leur retour en Belgique et sans remplir le formulaire PLF. « Les personnes habitant à la frontière franco-belge et les travailleurs frontaliers, en provenance ou à destination d’une zone rouge (selon les autorités belges), ne doivent pas obligatoirement se placer en quarantaine ni réaliser un test Covid-19. Pour une présence de moins de 48 heures en Belgique ou à l’étranger, ils n’ont pas l’obligation de compléter le Passenger Locator Form. Ces personnes sont autorisées à se déplacer de part et d’autre de la frontière pour se rendre sur leur lieu de travail ou accomplir leurs activités habituelles ou occasionnelles ( ex : faire ses achats, rendre visite à un membre de sa famille ou connaissance, visite médicale, activité récréative,…). Ils respecteront la distanciation et les autres mesures de protection. »

Du côté de l'eurométropole