Marie-Julie Rock: Le confinement un temps pour creuser le sujet de la permaculture...

Marie-Julie Rock: Le confinement un temps pour creuser le sujet de la permaculture...


Marie Julie Rock est Vice-présidente du Conseil de développement, elle a animé un groupe de travail sur la jeunesse et un autre sur l'innovation et a participé à de nombreux autres ateliers dont celui consacré au Plan Climat Air Energie territorial.  Nous l'avons interrogée sur son expérience du confinement.

"La sidération au début, il y a un mois. La vie que nous avons toujours connue, l’art de vivre à la française, la vie sociale, les cafés, les théâtres, les concerts, les rires, les discussions enflammées, tout peut s’arrêter en quelques heures. Quelle fragilité! Je les pensais acquis pour toujours, indestructibles. Ils s’avèrent si fragiles que nous devons les chérir et les défendre car aujourd’hui la cause en est le covid dans une démocratie. Mais si un autre gouvernement arrivait, beaucoup moins enclin à cette vie sociale qui fait la richesse de nos vies, une interdiction prononcée, 3 heures plus tard le confinement et le contrôle pour tous sans horizon de jours meilleurs. Quelles fragilités… Que vive la démocratie, que nous la fassions vivre!

La sidération du début, l’inquiétude sur cette maladie, pour les malades, pour les soignants, pour les proches isolés, l’envie d’aider, la joie de se retrouver en famille et un temps suspendu… Finalement ce seront 2 mois de confinement, 2 mois pour réfléchir individuellement et collectivement, presque une éternité.

Un soleil qui s’invite et qui s’éternise, chaud, le printemps qui explose! Un jardin à disposition qui n’a jamais été aussi précieux et dont je mesure la chance. Je le redécouvre tout comme mon environnement ultra proche.

La France redécouvre aussi ses essentiels dans un environnement que l’on ne pensait pas si incertain, se nourrir, se soigner, prendre soin, l’homme au cœur, un destin commun et tellement lié sur une seule planète.

Et pour moi, du temps pour creuser plus encore le sujet que je trouve d’une richesse, d’un potentiel et d’une intelligence incroyable, la permaculture.

Le Conseil de développement a travaillé sur le PCAET ( Plan Climat Air Énergie territorial ), je facilite des ateliers en entreprises pour qu’elles identifient les leviers pour diminuer leur empreinte sur la planète (et faire des économies :) !).

Dans les Weppes où j’habite, nous l’avions décliné sur nos villages. Je co-facilite aussi des ateliers “innover grâce à la permaculture” dans nos organisations. Je me lance pendant ce confinement pour appliquer ces 12 principes systémiques, qui s’inspirent du vivant, enfin dans le jardin, travaux pratiques dont les fruits sont à venir :). La permaculture à l’échelle de la MEL, un beau sujet aussi à venir en complément de nos travaux, et à faire fructifier pour de belles récoltes et enrichir notre art de vivre.

En ce moment https://www.colibris-lemouvement.org/projets/luniversite-colibris/mooc-permaculture

Parole à