Aline Gavelle: Il nous faut garder les pieds sur terre, être patients, et avoir foi en l’avenir.

Aline Gavelle: Il nous faut garder les pieds sur terre, être patients, et avoir foi en l’avenir.


Aline Gavelle a rejoint le conseil de développement en 2018 dans le collége des personnes physiques

Sommes-nous des utopistes dans un monde où la réalité dépasse la fiction ? Nous vivons actuellement une dure épreuve que nous essayons de gérer au mieux avec les moyens du bord. Il nous faut garder les pieds sur terre, être patients, et avoir foi en l’avenir.

Les moyens modernes de communication nous permettent de discuter, de nous « voir » et d’aider, tant que faire se peut, nos aînés, notre famille, nos ami-e-s ou nos collègues situés géographiquement loin (...) de nous. Mais ces outils, même si indispensables à la vie d’aujourd’hui, sont « des filtres neutres et terriblement froids » et ne remplacent pas le véritable face à face avec ceux que nous aimons et qui nous manquent. Nos rencontres, nos sourires, nos regards, comment allons-nous, masqués, pouvoir communiquer de nouveau ?

Chaque jour, nous remercions du fond du cœur, le corps médical présent sur le terrain et qui sauve de nombreuses vies, au péril de la sienne.

Nous gardons espoir que les scientifiques trouvent rapidement le remède pour que le « vivre ensemble », tel que nous l’imaginons et basé sur l’échange intergénérationnel, le partage, l’amitié et l’entraide retrouve son sens.

Les yeux grands ouverts, nous rêvons, que demain, nous puissions tous être, de nouveau, réunis.

Parole à